Vincent Guerlais, l’agitateur de papilles

Une préférence qui se précisera à 14 ans, lorsqu’il réalise ses premiers stages en pâtisserie. Commence alors une formation qui aboutira à l’obtention d’un brevet de maîtrise en Pâtisserie Chocolaterie. Pour parfaire son apprentissage, Vincent s’est aguerri auprès des plus grands confiseurs français. C’est à 22 ans qu’il décide, aux côtés de son épouse, de … Continuer la lecture de Vincent Guerlais, l’agitateur de papilles

Publicités

L’HISTOIRE DE LA BUCHE DE NOËL.

lacuisinedu19siecle

LA BÉNÉDICTION DE LA BÛCHE DE NOËL , PAUL KAUFFMAN , BIBLIOTHÈQUE UNIVERSITAIRE DE STRASBOURG.
LES CADEAUX DE NOËL 1868, H.DAUMIER

Vous le savez peut être , la tradition de manger une bûche de Noël le 23 ou 24 décembre remonte au XIXè . Mais que vient faire une pâtisserie en forme de bûche dans cette fête chrétienne , ou plus certainement païenne ( en rapport avec le solstice d’hiver du 24 décembre ), et bien la tradition qui remonte très loin dans les siècles passé , consistait à mettre dans l’âtre de la maison a ces dates la plus grosse bûche possible et de préférence d’un bois qui se consumait très lentement, de la faire bénir , si on en avait les moyens et d’espérer qu’elle apporte santé et prospérité dans le foyer , l’idéal voulait quelle se consume un an, bien-sur cela relevait plus de vœu pieu que…

View original post 457 mots de plus

Fulbert-Dumonteil (Critique gastronomique XIXe)

20 mars 2009 Cet écrivain français est d’origine périgourdine puisqu’il est né à Vergt au sud de Périgueux en Dordogne le 10 avril 1830. Il fut un grand gastronome et a écrit de charmantes pages sur l’art de la cuisine, pages publiées dans l’ancien Figaro, et qui ont été réunies pour la plupart en un … Continuer la lecture de Fulbert-Dumonteil (Critique gastronomique XIXe)